Frédéric Vincent
 <   5/26   >


Sujet, verbe et compléments

Agnès Thurnauer
Du 29 septembre au 29 octobre 2011
« Je suis le sujet. Je suis aussi le verbe lorsque je peins, mais je suis aussi l’objet. Je suis la phrase complète ». – Barnett Newman

Depuis Manet, nous savons que le peintre peint la peinture. Peignant la peinture, il est aussi le sujet du tableau. Toute peinture est réciproque : Le sujet agit sur le complément et le complément vient en retour le modifier. Comme l’énonce Barnett Newman, le peintre est donc la phrase complète. Peintre, peignant, peinture. Pour son exposition à Immanence, Agnès Thurnauer traite cette question du sujet « Peinture », que son travail ne cesse de mettre en forme.

L’Autoportrait place la palette de la main et de la matière à la place du cerveau : la peinture est avant tout « cosa mentale ». L’œil de l’artiste regarde à travers le trou où se loge d’habitude le pouce. « L’esprit est un muscle », disait Yvonne Rainer. La Prédelle Peigne dit ce travail du langage dans la peinture. Est-ce le mot qui figure et vient planter la peinture dans le paysage ? Ou bien est-ce la couleur sortie du tube et posée sur la toile qui permet que peigne le peintre pour constituer le tableau ?
Accrochée sur le panneau central, la série des Prédelles constitue un mur de langage pictural, où sont brassées dans des petits formats caractéristiques du travail de l’artiste, les questions centrales du temps, de la temporalité, du cadrage et du langage.

Le dessin d’Art & Language, placé en exergue de l’exposition, dresse la liste des sept péchés capitaux artistiques. Candidates for The Seven Cardinal Artistic Sin met ainsi en garde l’artiste comme sujet de son œuvre et objet de la scène artistique. Il s’agit d’être la phrase complète et de le rester : si le sujet se dissocie du verbe, l’objet ne s’éloigne-t-il pas de l’artiste, et la phrase ne perd-elle pas alors son sens ? C’est-à-dire pour l’art sa fonction politique et sociale, intrinsèque.
Le travail d’Agnès Thurnauer a bénéficié en 2010 d’une grande exposition à la Villa Emerige et est montré à l’Espace d’art contemporain André Malraux à Colmar du 17 septembre au 27 novembre 2011. Son œuvre fait partie de nombreuses collections publiques et privées.